Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 15:50

mamamor-doll.jpg

Ces derniers jours, suite à la discussion au Sénat de la proposition de loi sur les maisons de naissance, la presse a beaucoup écrit sur ce sujet. En lisant plusieurs de ces articles, j'ai remarqué qu'il y avait énormément de confusion entre les différents types d'accouchements.

Pour donner un exemple fréquent : Beaucoup mélangent accouchement physiologique et accouchement sans péridurale. Or, si un accouchement physiologique est forcément sans péridurale, sans péridurale ne rime pas toujours avec physiologique..

J'ai donc souhaité éclaircir un peu ces différents termes.

Accouchement "classique" :

Par classique, on entend ce qui se passe le plus fréquemment à une époque donnée et dans un lieu précis. La norme, en fait.

On peut donc dire qu'en France, l'accouchement classique se déroule en structure hospitalière, sous péridurale, et avec beaucoup de protocoles hospitaliers plus ou moins imposés. Ce type d'accouchement est également dirigé par l'équipe hospitalière.

Accouchement dirigé :

C'est l'équipe hospitalière, ou une personne tierce "qui sait", qui dirige l'accouchement. On explique à la future maman dans quelle position se mettre, à quel moment et comment pousser, comment souffler, etc... Cela peut se passer avec ou sans péridurale, à l'hôpital ou partout ailleurs.

Accouchement non dirigé :

C'est la future maman qui mène son accouchement, en se basant sur ses sensations.

Elle choisit elle-même la position qu'elle veut prendre, et peut en changer lorsqu'elle le souhaite. Elle pousse lorsqu'elle en ressent le besoin.

Pour cela, il faut donc évidemment que l'accouchement se déroule sans péridurale de façon à ce que la future-maman ne soit pas coupée de ses sensations et n'ait pas une baisse de motricité. Il faut également qu'elle ait une liberté de mouvement totale.

Accouchement sans péridurale :

Par là, on entend simplement qu'il n'y a pas eu de péridurale.

Ce type d'accouchement n'est pas forcément physiologique. En effet, on peut accoucher sans péridurale dans une position non physiologique, totalement opposée à la descente du bébé dans le bassin. Je pense notamment aux femmes qui accouchent sans péridurale à l'hôpital, en position gynécologique plus ou moins imposée par l'équipe hospitalière.

Accouchement physiologique :

Dans ce cas, l'accouchement se fait dans une position physiologique. C'est-à-dire une position favorisant la progression du bébé dans le bassin. (Souvent, en position accroupie, ou à genoux, ou debout : Des positions verticales favorisant la descente du bébé.)

Cela sous-entend une liberté de mouvement, de pouvoir changer de position. Un accouchement physiologique est donc forcément sans péridurale, de façon à préserver la motricité de la future-maman. C'est également nécessaire afin qu'elle puisse se baser sur ses sensations pour choisir la position qui lui paraît la mieux adaptée.

Accouchement naturel :

Naturel signifie sans intervention médicamenteuse. Autrement dit : sans anesthésie, ni perfusion d'ocytocine par exemple. Ce type d'accouchement ne passe pas non plus par un déclenchement.

On peut également le comprendre comme le fait que l'accouchement se déroule d'une façon instinctive proche de celle de la  mise bas des autres mammifères (cf : Comment "entrer dans sa bulle"?  )

Accouchement humain, ou humanisé :

Ce terme est un peu subjectif, il faudrait voir ce que l'on entend exactement par humain.

En me référant à M. Odent, ce terme s'adapte mal avec la notion d'accouchement naturel (sous-entendu : à la façon instinctive des mammifères).

Je vais citer ici un passage de son livre "Le bébé est un mammifère" :

« Il est donc important de souligner à quel point le terme d'"humanisation" est trompeur. Certes, pour certains, l'humanisation inclut avant tout la notion de compassion. Mais la compassion n'est pas l'apanage des humains. Tout le monde s'accorde, par contre, pour considérer l'usage d'instruments sophistiqués comme une caractéristique humaine. Oserons-nous conclure que le degré le plus élevé d'humanisation sera atteint le jour où la césarienne sera la façon habituelle de mettre au monde un bébé ?! »

Pour accoucher de façon instinctive, il faudrait justement s'éloigner de nos particularités humaines (l'intellect et l'instrumentalisation) pour se rapprocher de notre nature profonde de mammifère.

Accouchement à domicile (AAD) :

Le nom de ce type d'accouchement indique assez clairement de quoi il s'agit : la future maman accouche chez elle. En général, cela se fait avec l'accompagnement d'une sage-femme indépendante.

Il faut savoir que pour des raisons de sécurité, tout le monde ne peut pas accoucher à domicile. Il faut pour cela habiter pas trop loin d'une maternité (en prévision d'un éventuel transfert rapide), être en bonne santé et avoir une grossesse physiologique. Pas possible pour une naissance à risque : siège, jumeaux, antécédent d'hémorragie de la délivrance, etc...

Plus de détails ici : Accoucher à domicile .

Accouchement non assisté (ANA) :

La future maman accouche chez elle, mais sans l'assistance d'une sage-femme. Souvent, les femmes qui font ce choix-là y sont amenées car elles n'ont pas trouvé une sage-femme disponible pour les accompagner à domicile.

C'est un choix personnel, mais je trouve cela tout de même assez risqué.


Vous aimerez peut-être :

Se préparer à un accouchement sans péridurale
Récit d'un accouchement "classique"
Analyse rétrospective de mon premier accouchement
Récit d'un accouchement sans péridurale
J'ai accouché au CALM
Comment "entrer dans sa bulle"?
Sans péridurale et sans douleur?

 

PHOTO : Mamamor doll, la poupée qui accouche et qui allaite... :)

Partager cet article

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Accouchement sans péridurale
commenter cet article

commentaires