Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2013 4 21 /02 /février /2013 14:02

    Superman.jpg

Apparemment, vous êtes nombreuses à vous poser cette question...

Je pense qu'il faut être réaliste, d'après mon expérience personnelle (ce que j'ai vécu et ce que l'on m'a raconté), on a une forte probabilité d'être déçue si on espère accoucher sans péridurale et sans douleur...

Il existe des femmes qui accouchent naturellement sans douleur. Certaines parlent même d'une sensation d'orgasme lors de l'accouchement sans péridurale. Certes. Cela existe, et tant mieux!

C'est tout de même assez rare.

Lamaze VS Odent :

Dans les années 50, Fernand Lamaze a ramené de Russie une méthode d'accouchement dite "sans douleur". Il s'agissait de respirations très rythmées, qui poussait la femme à avoir l'esprit occupé, et détournait son attention des douleurs de l'accouchement.

Suite à mes lectures de Michel Odent, je ne suis pas persuadée de l'efficacité d'une telle méthode.

A mon avis, c'est plutôt quelque chose qui fait trop fonctionner l'intellect. La femme est tellement concentrée sur les respirations qu'elle n'est pas connectée à son accouchement. Elle ne ressent peut-être (et je dis bien peut-être) pas la douleur, mais elle ne ressent pas non plus ce qui se passe en elle. D'ailleurs, les accouchements de ce type étaient toujours dirigés.

J'ai du mal avec la façon dont le personnel médical de certaines maternités dirige les accouchements. La future maman "se fait accoucher".  Genre : "Madame, mettez-vous dans telle position. Maintenant, poussez! Poussez! Bloquez votre respiration et poussez!"

Lors de la sensation de poussée, une femme ressent naturellement ce qu'elle doit faire. Sans péridurale et sans être dirigée, elle saura quand et comment pousser. Et dans quelle position se mettre.

Pour accoucher naturellement et instinctivement, on devrait donc plutôt diminuer l'activité intellectuelle afin de pouvoir se reconnecter à son cerveau mammalien, commun à tous les mammifères. (cf :  Comment "entrer dans sa bulle"? )

La respiration profonde et par le ventre (comme ce qui se pratique dans le yoga) peut être une aide pour se détendre, et éviter d'être trop crispée. Mais il faudrait que cela se fasse naturellement, de façon instinctive. Je pense que si ça demande trop de réflexion, c'est plutôt un obstacle qu'un élément favorisant.

Le sens de la douleur :

Pour en revenir à l'espérance d'accoucher sans péridurale et sans douleur, je pense que c'est ce qui risque le plus certainement à vous pousser à prendre la péridurale. Car un accouchement sans péridurale, c'est quasiment toujours douloureux (et même très douloureux). Si vraiment vous souhaitez vous passer d'anesthésie, il vaudrait mieux vous préparer à gérer la douleur. A travailler avec elle. A l'accepter comme une amie, une alliée.

La douleur a une raison d'être.

  • Elle nous permet de nous reconnecter à nos instincts primaires. Accoucher sans intellectualiser, simplement comme une maman mammifère.
  • Elle nous pousse a adopter la position la plus appropriée à la progression du bébé.
  • Elle favorise l'attachement mère-enfant par tout un processus hormonal. En effet, le corps met en place tout un arsenal naturel pour traverser cette crise. Saviez-vous que si on administre une péridurale à une chèvre, elle ne s'occupe plus de son petit après la mise à bas? Bien-sûr, chez les humains, l'attachement se fait même suite à une péridurale, car il y a également toute une composante émotionnelle liée à notre intellect qui rentre en jeu.


Douleur et souffrance :

Il faut faire une différence entre la douleur et la souffrance. La douleur est physique et physiologique. Elle est naturelle, et chaque contraction est une aide pour la naissance de l'enfant. La souffrance, quant à elle, est psychologique. Elle provient de notre difficulté à accepter la douleur, de nos peurs, nos blocages mentaux. Si la douleur est une aide, la souffrance, elle, est un frein lors de l'accouchement.

Il est important de parvenir à mettre des mots sur toutes les peurs qui entourent l'accouchement afin d'éviter de se retrouver en "souffrance". On peut avoir des angoisses qui remontent au souvenir d'accouchements difficiles vécus dans la famille. D'autres liées à la peur de la déchirure. La peur de l'inconnu... La liste n'est pas exhaustive.


Quelques pistes pour atténuer la douleur :

  • Le chaud au niveau de la zone douloureuse. Au choix : un bain chaud, une bouillotte sur le ventre, des compresses chaudes à renouveler quand elles refroidissent, etc... J'avais utilisé une bouillotte, et franchement, ça  fait une différence!   
  • L'acupression : la méthode de Bonapace. Il s'agit d'appuyer fortement sur certaines zones du corps pendant les contractions.
  • Un massage du bas du dos.
  • Etre aussi détendue que possible : la crispation amplifie la douleur.
  • Changer de position pour prendre celle qui nous parait la mieux adaptée.    
  • L'homéopathie.


N'ayez pas peur :

Je pense que le meilleur moyen de vivre son accouchement naturellement, c'est de ne pas avoir peur. Et mettre en place tous les facteurs favorisants pour se sentir en sécurité et entrer dans sa bulle.

La femme est un mammifère comme les autres. Connectée à son cerveau primaire, c'est-à-dire le cerveau mammalien, elle sait accoucher. La douleur est un guide, il n'y a qu'à la suivre. Elle vous permettra de prendre la position la plus adaptée à la progression de votre bébé.

On oublie très vite la douleur. Dès que le bébé est là, on ne se rappelle même plus de ce que l'on a ressenti quelques instants plus tôt. Tout paraît loin et effacé. Ca parait gros, mais c'est vrai.

Pour conclure, donc, n'ayez pas peur! :)

Vous aimerez peut-être :

L'amour scientifié

Récit d'un accouchement "classique"

Analyse rétrospective de mon premier accouchement

Récit d'un accouchement sans péridurale


NOTE :

Oui, je sais, superman est un homme, ca fait sexiste et un peu hors sujet. J'aurais pu prendre superwoman, mais elle est à moitié nue, c'est sexiste aussi, non? Bref. C'est superman, et voila! :)

Partager cet article

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Accouchement sans péridurale
commenter cet article

commentaires

sobaba 15/04/2013 14:28

j'ai accouché de mes 2 derniers sans péri, en souffrant bien certes, mais du coup c'était rapide ! car comme tu le dis, la souffrance n'est pas seule ! elle est accompagnée de la conscience de ce
qui se passe dans notre corps ! et j'ai su quand pousser, j'ai su comment pousser ... j'ai compris à mes phases de désespérance que ça y était ! ce n'était qu'une question de seconde ! et pourtant
j'ai bien dit tout haut que j'allais mourir, que je n'y arriverai pas et que je voulais que tout s'arrête ! j'ai maudit mon homme de m'avoir fait des bébés lol j'ai dit "plus jamais" les 2x, mais
la preuve qu'on oublie vite et que notre amour, notre désir d'enfant, tout cela est + fort que tout, et le reste n'a plus d'importance sitôt que l'accouchement est fini.
on dit d'un accouchement que c'est magique, je dirai que c'est plutôt miraculeux et que la magie ne nait qu'au moment ou nos yeux se posent sur notre enfant.
merci pour vos articles qui sont vraiment très intéressants ! je partage le lien de votre blog :)

unbebebienreel.over-blog.com 15/04/2013 15:35



C'est vrai que sans péridurale, on sait vraiment quoi faire! :) Et on n'est plus vraiment soit-même! Mais que de bons souvenirs, je trouve!! :) J'y repense avec beaucoup de joie.

Merci pour le partage. :)



OphélieZ 22/02/2013 08:48

Très beau billet que je vais de suite partager sur FB.
Et je suis du même avis que Salwa : des blogs de qualité comme le votre doivent perdurer :)

unbebebienreel.over-blog.com 22/02/2013 09:22



Merci! :)

Vous êtes aussi une source d'inspiration pour moi! Bonne suite!



Salwa 22/02/2013 06:31

Salam alaykom. Vraiment, continue d'écrire, d'informer, ce sont des blogs comme les tiens qu'il faut!!
Je suis entièrement d'accord avec ce que tu dis.
Bon, ok, je suis une adepte d'Odent. Pourtant je l'ai lu après mes 3 accouchements.
Adepte, parce que ce que j'ai lu, je l'avais vécu sans m'en douter. J'ai la chance d'être une femme très instinctive. Et la maternité à réveillé cet instinct.
Merci encore.

unbebebienreel.over-blog.com 22/02/2013 09:20



Wa alaykoum salam!

Barakallahou fiki! J'ai l'impression qu'on ne peut qu'être adepte d'Odent après l'avoir lu et avoir vécu son propre accouchement! ;)

Tu as de la chance d'être instinctive. J'aurais aimé l'être pour mon premier accouchement. :)