Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 14:02

L-amour-scientifie.jpg"L'amour scientifié", Michel Odent

Michel Odent, un chirurgien et obstétricien français. Il fait partie des lectures qui m'ont énormément appris au sujet de l'accouchement naturel.

L'être humain est un mammifère.

Un des principes de base de cet obstétricien est que l'être humain est un mammifère et que donc, l'accouchement devrait se dérouler d'une façon "animale", comme pour tous les mammifères. 

Dans "L'amour scientifié", il s'appuie sur différentes études scientifiques menées sur des mammifères, sur la façon dont se déroulent les accouchements dans différentes espèces, les phénomènes qui facilitent l'accouchement, et ceux qui le rendent difficile.

Il explique que les hormones impliquées dans les différents épisodes de la vie sexuelle (accouplement, accouchement, allaitement) ont des effets comportementaux récemment étudiés scientifiquement.

Pendant l'acte sexuel, l'accouchement et la lactation, les mêmes groupes d'hormones interagissent chez tous les mammifères : l'ocytocine (hormone de l'amour) et endorphine (système de récompense). Les hormones de la famille de l'adrénaline (hormones de la fuite et du stress), en sont les antagonistes. Durant le travail, il faut éviter tout ce qui stimule l'adrénaline : le stress, la peur, etc... Par contre, en fin d'accouchement, une poussée d'adrénaline déclenche le réflexe d'éjection du foetus. 

Pour illustrer cela, l'auteur donne l'exemple d'une femelle en train d'accoucher dans la nature. En début d'accouchement, l'arrivée d'un prédateur déclencherait une réaction de stress, et activerait les hormones de fuite (adrénaline). Cela aurait pour conséquence utile de stopper l'accouchement pour permettre à la femelle de fuir. Par contre, en fin d'accouchement, la même situation et les mêmes hormones déclencheraient l'expulsion rapide du petit et permettraient à la mère de se relever pour le défendre.   

Il parle également précisément le rôle de l'ocytocine dans les phénomènes de l'attachement, et fait un lien entre : l'acte sexuel, l'accouchement, l'allaitement et l'attachement, qui impliquent tous cette hormone. 

Suite à ces différentes recherches et aux travaux scientifiques, on a même communément appelé l'ocytocine "l'hormone de l'amour".

Ce livre est donc une compilation des différentes études trouvées par l'auteur sur l'ocytocine, son rôle pendant l'accouplement, l'orgasme, l'accouchement , l'allaitement, et l'attachement mère/enfant. Il explique le tout d'une façon très claire, et donne des pistes pour favoriser un accouchement naturel. 

Dans l'une des études citées, il y a l'exemple de la chèvre. Si on lui fait une péridurale, celle-ci délaissera son petit après la naissance. M. Odent explique que chez l'humain, il n'en va pas de même, car nous avons aussi des représentations mentales, et notre attachement est également psychologique. Mais il faut bien prendre en compte le fait que la péridurale n'est pas une aide pour l'attachement mère/enfant. 

<< Il y a des liens entre les modalités de la naissance et le comportement  maternel. Quand les chèvres accouchent sous péridurale, elles ne s'occupent pas de leurs agneaux. Cette expérience offre une nouvelle occasion de rappeler que chez les mammifères non humains, les effets d'intervention dans la période qui entoure la naissance sont faciles à déceler à l'échelle idividuelle, alors que dans l'espèce humaine, les effets sont dilués par la dimension culturelle.>> p.23

Les effets comportementaux des différents groupes d'hormones :

Il y a donc 3 groupes d'hormones en action lors d'un accouchement "naturel", c'est-à-dire sans injection d'hormones artificielles ni péridurale ou autre acte médical.

1.) L'ocytocine, qui stimule les contractions, active la prolactine (hormone de l'allaitement), et favorise l'attachement mère/enfant.

2.) Les endorphines, système de récompense, opiacés naturels sécrétés en réponse à la douleur.

3.) L'adrénaline, qui comme on l'a déja vu inhibe le travail, mais active le réflexe d'éjection du foetus.

Quand on comprend le rôle de l'adrénaline en fin d'accouchement, on comprend mieux pourquoi beaucoup de femmes passent par la phase de désespérance vers la fin de la dilatation du col de l'utérus. Cette phase de peur intense et de découragement permet la libération de l'adrénaline, qui sera une aide pour la sortie du bébé.

L'accouchement, une expérience "mystique"?

Il y a également dans ce livre des chapitres qui mettent en parallèle la science, les expériences mystiques et le fait de se déconnecter de son néocortex (tout ce qui fait le raisonnement rationnel humain). Cette partie du livre est intéressante, que l'on adhère ou pas à son point de vue. (Ses croyances personnelles, qui forcément influencent sa position). Il énonce malgré tout des vérités, comme le fait que tous ceux qui ont vécu une expérience mystique se sont déconnectés de leur raisonnement humain, ont changé d'état de conscience et se sont laissés aller vers "l'absolu" de leur croyance. (Quand il parle d'expériences de ce type-là, il prend pour exemples des religieux chrétiens qui disent faire une "rencontre", ou des transes chamaniques.) 

Le changement d'état de conscience a lieu lorsque l'on utilise les structures cérébrales qui sont communes à tous les mammifères, c'est-à-dire l'hypothalamus, l'hypophyse, etc.. Le cerveau humain utilise généralement plutôt le néocortex, siège du langage, de l'activité intellectuelle, de la rationalité. Lorsque l'on arrive à se déconnecter du néocortex, on revient aux structures cérébrales "animales", et on change d'état de conscience.

Ce changement d'état de conscience est commun lors des expériences mystiques, des orgasmes, extases et accouchements non dirigés.

Toute stimulation du néocortex inhibe le processus d'accouchement. Il faudrait donc éviter le langage, une lumière forte, se sentir observée, la rationalité, etc..

Il fait ensuite un récit de la naissance de Jésus, l'accouchement de Marie comme il l'imagine, dans une étable, entourée de mammifères (un boeuf et un âne selon la tradition chrétienne), et dit que la simplicité dans laquelle cela s'est déroulé devrait être un exemple pour l'humanité. 

Les conclusions :

Il finit par s'appuyer sur les différentes études citées dans son livre pour tirer les conclusions suivantes :

1.) Il faut se déconnecter de son néocortex (raisonnement humain, rationalité) et changer d'état de conscience dans plusieurs actes de la vie :

- l'orgasme
- l'accouchement
- l'allaitement
- les expériences mystiques

2.) Pour arriver à changer d'état de conscience, il faut diminuer l'activité intellectuelle. Parmi les choses qui peuvent aider à changer d'état de conscience (entrer dans sa bulle) :

- Se sentir en terrain familier, intime et sécuritaire
- Eviter de se déplacer d'une pièce à une autre
- Une pièce plutôt petite
- Etre au chaud
- Que la lumière soit tamisée
- Qu'il y ait un minimum de personnes présentes, et que ces personnes sachent se faire discrètes
- Eviter au maximum le langage, la rationalité, etc.. 

3.) L'ocytocine est une hormone impliquée dans l'acte sexuel, l'orgasme, l'accouchement, l'allaitement et l'attachement. On l'appelle l'hormone de l'amour. Elle est commune à tous les mammifères.

4.)  L'adrénaline (l'hormone de la fuite) est l'antagoniste de l'ocytocine. Donc tout ce qui engendre de la peur ou du stress diminue les taux d'ocytocine, et cela n'est pas favorable pour accoucher, à l'exception de la fin de l'accouchement.

5.) La phase de désespérance est donc physiologique, et permet de déclencher une réaction de peur stimulant l'adrénaline, nécessaire pour faciliter la sortie du bébé.

6.) Une femme ne devrait pas avoir besoin "d'apprendre à accoucher", il suffirait de la laisser entrer dans sa bulle, changer d'état de conscience, et suivre les besoins de son corps.

J'ai lu ce livre un peu en même temps que "Le bébé est un mammifère", du même auteur. Beaucoup de concepts se retrouvent dans les deux, avec d'autres éléments qui se complètent. Il est donc possible que j'aie un peu mélangé des passages des deux livres. Mais globalement, j'ai repris les éléments qui m'intéressaient dans "L'amour scientifié, en particulier tout ce qui touche à l'accouchement.

Je n'ai pas cité tous les chapitres ni toutes les études, j'ai vraiment repris essentiellement les éléments qui m'intéressaient actuellement. J'ai toutefois trouvé l'ensemble instructif, et facile à lire.  

Voir aussi :

A propos de l'accouchement sans péridurale

Analyse rétrospective de mon premier accouchement

Partager cet article

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Ma petite bibliothèque
commenter cet article

commentaires

Lala 24/09/2016 23:30

Votre blog est une mine d'or, avez-vous un Facebook??
Merci

unbebebienreel.over-blog.com 25/09/2016 14:58

Bonjour, je suis heureuse que mon blog vous soit utile. La page facebok du blog n'existe malheureusement plus depuis quelques semaines. Si vous avez besoin de renseignements, vous pouvez poser toute sorte de questions sur le blog, et je vous répondrai avec plaisir. A bientôt. :)