Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
8 juillet 2012 7 08 /07 /juillet /2012 14:02

L-amour-scientifie.jpg"L'amour scientifié", Michel Odent

Michel Odent, un chirurgien et obstétricien français. Il fait partie des lectures qui m'ont énormément appris au sujet de l'accouchement naturel.

L'être humain est un mammifère.

Un des principes de base de cet obstétricien est que l'être humain est un mammifère et que donc, l'accouchement devrait se dérouler d'une façon "animale", comme pour tous les mammifères. 

Dans "L'amour scientifié", il s'appuie sur différentes études scientifiques menées sur des mammifères, sur la façon dont se déroulent les accouchements dans différentes espèces, les phénomènes qui facilitent l'accouchement, et ceux qui le rendent difficile.

Il explique que les hormones impliquées dans les différents épisodes de la vie sexuelle (accouplement, accouchement, allaitement) ont des effets comportementaux récemment étudiés scientifiquement.

Pendant l'acte sexuel, l'accouchement et la lactation, les mêmes groupes d'hormones interagissent chez tous les mammifères : l'ocytocine (hormone de l'amour) et endorphine (système de récompense). Les hormones de la famille de l'adrénaline (hormones de la fuite et du stress), en sont les antagonistes. Durant le travail, il faut éviter tout ce qui stimule l'adrénaline : le stress, la peur, etc... Par contre, en fin d'accouchement, une poussée d'adrénaline déclenche le réflexe d'éjection du foetus. 

Pour illustrer cela, l'auteur donne l'exemple d'une femelle en train d'accoucher dans la nature. En début d'accouchement, l'arrivée d'un prédateur déclencherait une réaction de stress, et activerait les hormones de fuite (adrénaline). Cela aurait pour conséquence utile de stopper l'accouchement pour permettre à la femelle de fuir. Par contre, en fin d'accouchement, la même situation et les mêmes hormones déclencheraient l'expulsion rapide du petit et permettraient à la mère de se relever pour le défendre.   

Il parle également précisément le rôle de l'ocytocine dans les phénomènes de l'attachement, et fait un lien entre : l'acte sexuel, l'accouchement, l'allaitement et l'attachement, qui impliquent tous cette hormone. 

Suite à ces différentes recherches et aux travaux scientifiques, on a même communément appelé l'ocytocine "l'hormone de l'amour".

Ce livre est donc une compilation des différentes études trouvées par l'auteur sur l'ocytocine, son rôle pendant l'accouplement, l'orgasme, l'accouchement , l'allaitement, et l'attachement mère/enfant. Il explique le tout d'une façon très claire, et donne des pistes pour favoriser un accouchement naturel. 

Dans l'une des études citées, il y a l'exemple de la chèvre. Si on lui fait une péridurale, celle-ci délaissera son petit après la naissance. M. Odent explique que chez l'humain, il n'en va pas de même, car nous avons aussi des représentations mentales, et notre attachement est également psychologique. Mais il faut bien prendre en compte le fait que la péridurale n'est pas une aide pour l'attachement mère/enfant. 

<< Il y a des liens entre les modalités de la naissance et le comportement  maternel. Quand les chèvres accouchent sous péridurale, elles ne s'occupent pas de leurs agneaux. Cette expérience offre une nouvelle occasion de rappeler que chez les mammifères non humains, les effets d'intervention dans la période qui entoure la naissance sont faciles à déceler à l'échelle idividuelle, alors que dans l'espèce humaine, les effets sont dilués par la dimension culturelle.>> p.23

Les effets comportementaux des différents groupes d'hormones :

Il y a donc 3 groupes d'hormones en action lors d'un accouchement "naturel", c'est-à-dire sans injection d'hormones artificielles ni péridurale ou autre acte médical.

1.) L'ocytocine, qui stimule les contractions, active la prolactine (hormone de l'allaitement), et favorise l'attachement mère/enfant.

2.) Les endorphines, système de récompense, opiacés naturels sécrétés en réponse à la douleur.

3.) L'adrénaline, qui comme on l'a déja vu inhibe le travail, mais active le réflexe d'éjection du foetus.

Quand on comprend le rôle de l'adrénaline en fin d'accouchement, on comprend mieux pourquoi beaucoup de femmes passent par la phase de désespérance vers la fin de la dilatation du col de l'utérus. Cette phase de peur intense et de découragement permet la libération de l'adrénaline, qui sera une aide pour la sortie du bébé.

L'accouchement, une expérience "mystique"?

Il y a également dans ce livre des chapitres qui mettent en parallèle la science, les expériences mystiques et le fait de se déconnecter de son néocortex (tout ce qui fait le raisonnement rationnel humain). Cette partie du livre est intéressante, que l'on adhère ou pas à son point de vue. (Ses croyances personnelles, qui forcément influencent sa position). Il énonce malgré tout des vérités, comme le fait que tous ceux qui ont vécu une expérience mystique se sont déconnectés de leur raisonnement humain, ont changé d'état de conscience et se sont laissés aller vers "l'absolu" de leur croyance. (Quand il parle d'expériences de ce type-là, il prend pour exemples des religieux chrétiens qui disent faire une "rencontre", ou des transes chamaniques.) 

Le changement d'état de conscience a lieu lorsque l'on utilise les structures cérébrales qui sont communes à tous les mammifères, c'est-à-dire l'hypothalamus, l'hypophyse, etc.. Le cerveau humain utilise généralement plutôt le néocortex, siège du langage, de l'activité intellectuelle, de la rationalité. Lorsque l'on arrive à se déconnecter du néocortex, on revient aux structures cérébrales "animales", et on change d'état de conscience.

Ce changement d'état de conscience est commun lors des expériences mystiques, des orgasmes, extases et accouchements non dirigés.

Toute stimulation du néocortex inhibe le processus d'accouchement. Il faudrait donc éviter le langage, une lumière forte, se sentir observée, la rationalité, etc..

Il fait ensuite un récit de la naissance de Jésus, l'accouchement de Marie comme il l'imagine, dans une étable, entourée de mammifères (un boeuf et un âne selon la tradition chrétienne), et dit que la simplicité dans laquelle cela s'est déroulé devrait être un exemple pour l'humanité. 

Les conclusions :

Il finit par s'appuyer sur les différentes études citées dans son livre pour tirer les conclusions suivantes :

1.) Il faut se déconnecter de son néocortex (raisonnement humain, rationalité) et changer d'état de conscience dans plusieurs actes de la vie :

- l'orgasme
- l'accouchement
- l'allaitement
- les expériences mystiques

2.) Pour arriver à changer d'état de conscience, il faut diminuer l'activité intellectuelle. Parmi les choses qui peuvent aider à changer d'état de conscience (entrer dans sa bulle) :

- Se sentir en terrain familier, intime et sécuritaire
- Eviter de se déplacer d'une pièce à une autre
- Une pièce plutôt petite
- Etre au chaud
- Que la lumière soit tamisée
- Qu'il y ait un minimum de personnes présentes, et que ces personnes sachent se faire discrètes
- Eviter au maximum le langage, la rationalité, etc.. 

3.) L'ocytocine est une hormone impliquée dans l'acte sexuel, l'orgasme, l'accouchement, l'allaitement et l'attachement. On l'appelle l'hormone de l'amour. Elle est commune à tous les mammifères.

4.)  L'adrénaline (l'hormone de la fuite) est l'antagoniste de l'ocytocine. Donc tout ce qui engendre de la peur ou du stress diminue les taux d'ocytocine, et cela n'est pas favorable pour accoucher, à l'exception de la fin de l'accouchement.

5.) La phase de désespérance est donc physiologique, et permet de déclencher une réaction de peur stimulant l'adrénaline, nécessaire pour faciliter la sortie du bébé.

6.) Une femme ne devrait pas avoir besoin "d'apprendre à accoucher", il suffirait de la laisser entrer dans sa bulle, changer d'état de conscience, et suivre les besoins de son corps.

J'ai lu ce livre un peu en même temps que "Le bébé est un mammifère", du même auteur. Beaucoup de concepts se retrouvent dans les deux, avec d'autres éléments qui se complètent. Il est donc possible que j'aie un peu mélangé des passages des deux livres. Mais globalement, j'ai repris les éléments qui m'intéressaient dans "L'amour scientifié, en particulier tout ce qui touche à l'accouchement.

Je n'ai pas cité tous les chapitres ni toutes les études, j'ai vraiment repris essentiellement les éléments qui m'intéressaient actuellement. J'ai toutefois trouvé l'ensemble instructif, et facile à lire.  

Voir aussi :

A propos de l'accouchement sans péridurale

Analyse rétrospective de mon premier accouchement

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Ma petite bibliothèque
commenter cet article
18 octobre 2011 2 18 /10 /octobre /2011 13:42

intimes-naissances-copie.jpg

 

 

"Intimes naissances", sous la direction de de Juliette et Cécile Collonge

Un recueil de témoignages de parents ayant choisi d'accoucher à la maison, de sages-femmes pratiquant l'accouchement à domicile, d'obstétriciens, etc..

A mon avis, ce livre est intéressant pour toutes celles qui souhaitent vivre un accouchement sans péridurale et physiologique. Que ce soit à l'hôpital, ou à domicile. Il offre une reflexion sur la douleur, son rôle.. Egalement, des pistes sur la gestion de la douleur durant l'accouchement. Chaque intervenant (parents ou professionnels accompagnants) explique dans son récit les raisons de ses choix personnels. Chacun évoque les choses qui l'ont aidé (lectures, rencontres, formations, préparations à la naissance, voyages, etc...), et comment la douleur a été vécue.

La lecture est agréable et donne une idée claire de comment se déroule un accouchement à la maison, et comment accoucher le plus physiologiquement possible, même si au final l'accouchement se passe à l'hôpital.  

On suit le parcours de nombreux couples, avec des récits très touchants. On comprend quelles sont leurs motivations pour accoucher à la maison. Certains ont des raisons un peu mystiques, d'autres souhaitent simplement de l'intimité et de la liberté.

D'autre part, de nombreux professionnels spécialistes de l'accouchement (des doulas, des sages-femmes, des obstétriciens dont le Dr Odent) interviennent pour ajouter des données scientifiques et statistiques ainsi que pour évoquer leur expérience au sujet de l'accouchement à domicile.

Seul risque à lire ce livre : Vous aurez peut-être tout à coup très envie d'accoucher chez vous!!  ;)

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Ma petite bibliothèque
commenter cet article
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 14:05

Pour-une-naissance-sans-violence 

 

"Pour une naissance sans violence", Frederick Leboyer

Frédérick Leboyer est gynécologue et obstétricien français, qui a exercé dans une clinique parisienne dans les années 70 (entre autre).

Ce livre a été écrit en 1974. Il s'agit d'une époque pas si lointaine, où l'on croyait encore que les bébés n'avaient pas de sensation.

Par exemple, à la naissance, on tenait le bébé par les pieds, pendu la tête en bas, et on lui tapait dans le dos pour qu'il crie. Et on pensait que c'était un bon signe de vitalité s'il criait fort.

On opérait les nouveaux-nés sans anesthésie.

On pensait que les bébés étaient sourds, aveugles, sans sensation et sans sentiment de peur par exemple.

Ce livre était donc révolutionnaire à l'époque où il a été écrit. Aujourd'hui, certains points évoqués paraissent des évidences, mais c'était loin d'être le cas à ce moment-là.

Le style d'écriture est assez spécial, avec parfois des "envolées" lyriques, ça change de ce qu'on a l'habitude de lire actuellement. Ca ne m'a pas vraiment dérangée, on sent bien l'esprit de l'époque, le côté un peu coloré influencé par le mouvement hippie, et surtout, la passion et l'engagement de l'auteur dans ce qu'il décrit.  

J'ai bien aimé ce qu'il dit de l'accouchement idéal selon lui :

  • Lumière douce.
  • Sons doux, gestes doux pour accueillir l'enfant. 
  • Attendre que le cordon ombilical ait arrêté de pulser pour le clamper et le couper, afin d'adoucir le passage à la respiration pulmonaire.
  • Poser le bébé directement sur le ventre de la mère avant de lui faire des examens qui peuvent attendre.

Je vais citer un passage que j'ai particulièrement aimé :

Ce bébé, ce n'est pas un jouet, une parure. C'est un être qui leur est confié.
Puissent les femmes comprendre, sentir :

"Je suis sa mère"
Et non :
"C'est mon enfant" .

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Ma petite bibliothèque
commenter cet article
18 août 2011 4 18 /08 /août /2011 13:34

rituelsenfant.jpg


"Les meilleurs rituels pour mon enfant", de Petra Kunze et Catharina Salamander

J'ai trouvé ce livre un peu par hasard en passant à la médiathèque l'autre jour. J'ai trouvé le sujet intéressant, et j'aime particulièrement les petits rituels liés à l'enfance, donc je l'ai pris direct!!

Petra Kunze est sociologue, ethnologue et pédagogue. Catharina Salamander est enseignante, diplômée en pédagogie montessori.

Le livre est agréable à lire : texte bien aéré, chapitres bien distincts (on navigue facilement de l'un à l'autre), beaucoup d'illustrations.  Il parle essentiellement des petits rituels qui rythment et structurent l'enfance, mais aborde aussi thèmes comme l'allaitement, la phase du "non", le deuil, etc... Les auteures proposent de petits trucs pour gérer différents types de situations.  

Elles expliquent que les rituels font partie de notre quotidien, dans toutes les cultures et à toutes les époques. Ils servent à structurer la journée comme des règles fiables, et donnent un sentiment de sécurité aux enfants. Certains rites de passage, comme le mariage, deviennent un peu creux à notre époque, parce qu'on s'attache plus à leur manifestation extérieure qu'à leur origine et à leur sens. Les rites de passage fêtent la transition vers une nouvelle phase de la vie. C'est intéressant de réfléchir au sens premier de la cérémonie.

Elles donnent énormément d'idées de petits rituels de tous les jours, comme de décorer la maison au fil des saisons, des idées ludiques pour faire la cuisine ensemble, etc...

Les auteures partent aussi du principe que les rituels peuvent  servir à établir des règles à la maison. Dans ce cas-là, il faut être attentif à plusieurs points que je vais résumer ici : 

  • L'objectif du rituel : l'enfant est-il assez mature pour suivre cette règle?
  • Expliquer les règles : l'enfant sera plus disposé à accepter une règle s'il en comprend la raison.
  • Montrer les avantages de la règle : l'enfant constate qu'il y a aussi du positif.
  • Appliquer fermement ce qui est convenu : aussi applicable aux parents, tant que la règle n'est pas remplacée ou suspendue.
  • Les règles sont applicables sauf exception : on peut suspendre les règles pour une raison particulière, mais il faut le faire savoir clairement.  
  • Instaurer les règles ensemble : l'enfant sera plus collaborant s'il a son mot à dire.
  • Toujours remotiver : en félicitant l'enfant lorsqu'il suit la règle.
  • Pas de rituel punitif : les rituels doivent toujours se référer à quelque chose de positif.


Mon avis : je n'ai pas trouvé que les thèmes comme l'allaitement ou l'acquisition de la popreté apportent beaucoup, parce que les sujets ne sont pas vraiment développés, on n'y apprend pas grand chose, et ça manque justement de petits rituels. J'ai préféré les idées pour la vie de tous les jours : pour le petit déjeuner, pour se séparer le matin, pour faire aimer les légumes, pour rythmer les saisons, etc..

J'ai beaucoup aimé la lecture, il s'en dégage une atmosphère ludique et joyeuse, ça donne pas mal de petites idées. On sent bien la "pâte" de la pédagogie montessori (pour ce que j'en connais).

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Ma petite bibliothèque
commenter cet article
9 août 2011 2 09 /08 /août /2011 13:30

elever-son-enfant-autrement-copie-1.jpg

 

"Elever son enfant ... autrement" , de Catherine Dumonteil-Kremer

 

J'ai lu ce livre en environ 1 mois, car il est assez grand. J'ai choisi de le lire linéairement, car tout m'intéressait et je voulais le lire en entier. Mais ce n'est pas une nécessité, on peut également le parcourir selon l'intérêt du moment, lire un chapitre ou un témoignage qui nous intéresse par-ci, par-là, et garder certains sujets pour plus tard. La lecture est simple, les textes bien aérés, on s'y retrouve facilement.

Le livre est très joli et agréable à lire, avec de belles et nombreuses photos, des dessins d'enfants, etc.. Il est très "accueillant", j'ai beaucoup aimé.

L'auteure est une passionnée, elle a 3 filles et elle est (entre autre) éducatrice Montessori, chroniqueuse pour le magazine "Grandir autrement", et membre fondateur de l'observatoire de la violence éducative.

Je sais que certaines personnes ont trouvé que ce livre faisait l'apologie de la "bonne femme au foyer" et n'ont pas aimé ce côté-là. Je pense qu'effectivement, selon son état d'esprit, on peut le comprendre ainsi et trouver la lecture culpabilisante pour les travailleuses. Pour la défense du livre, je pense que d'une part, étant donné qu'il s'agit d'un ouvrage "pro-maternage", on ne peut pas s'attendre à ce qu'il fasse l'apologie des bébés en crèche.  D'autre part,  il y a tout un chapitre qui traite de la reprise du travail et des modes de garde, donc je ne trouve pas qu'on puisse reprocher à l'auteure de négliger celles qui reprennent leur emploi.

Dans ce livre, elle expose à peu près tout ce qui se fait en matière de maternage. Elle en parle d'une façon très intéressante, donne beaucoup de pistes, elle est aussi très chaleureuse. Ses propos personnels sont enrichis par des textes écrits par des spécialistes, et des témoignages de "parents experts". 

Parmi les sujets qui m'ont passionnée dans ce livre, il y a entre autres la notion de "simplicité volontaire", et surtout, de "l'éducation non violente".

Comme C. Dumonteil-Kremer est membre fondateur de l'observatoire de la violence éducative, le sujet de l'éducation non violente est bien développé, et c'est très intéressant. Je connaissais déja un peu le principe, et je croyais que je savais déja l'essentiel, mais j'ai appris beaucoup de choses. J'ai réalisé que c'était bien différent de l'idée que je m'en faisais. J'imaginais cette éducation simplement dans le fait qu'on évite de crier ou de frapper, mais cela va bien au-delà.

L'auteure présente les différents sujets en les argumentant très bien, et développe des idées très intéressantes sur des sujets qu'on pourrait penser connus et reconnus. On redécouvre parfois certaines opinions sortant un peu de la norme, qui méritent d'être connues. Et ensuite, comme toujours, chacun prend ce qui lui parait bien, et laisse le reste.

Je développe un peu les différents points que j'ai trouvés intéressants ici : Qu'est-ce que le maternage? - suite 

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Ma petite bibliothèque
commenter cet article
6 août 2011 6 06 /08 /août /2011 13:06

 62759432.jpg

 

 

"Grandir", de Claude Halmos

 

Claude Halmos est une psychanalyste très médiatique, dont nous avions beaucoup aimé certaines interventions. 

Ce livre explique le développement psychologique de l'enfant depuis sa naissance. L'auteure se réfère essentiellement à Freud et à Françoise Dolto. Personnellement, je n'aime pas beaucoup les thèses de Freud. Il rapporte tout à la sexualité, et je trouve que cela suffit à décrédibiliser son propos. Il a des théories intéressantes, mais dont la base ne me parle pas. Je ne reviendrai donc pas sur la sexualité infantile et le fameux complexe d'Oedipe, qui occupent une bonne place dans cet ouvrage.

 Parmi les points positifs qui ont retenu mon attention :

Au sujet de l'apprentissage moteur de l'enfant :

Le savoir "boussole" :

Pour que l'enfant ne se dévalorise pas dans son apprentissage moteur, il doit connaître ce savoir boussole :

"Il existe pour chaque acte, une "bonne façon" de l'accomplir. Personne ne la connait à la naissance. Tout le monde l'apprend. Et cet apprentissage est difficile pour tout le monde, parce qu'il faut, avant d'atteindre la réussite, accepter d'échouer souvent." (1)

Autonomie moteur > intelligence > sécurité

L'enfant qui peut faire les choses seul pourra réfléchir seul et doit avoir des notions de sécurité.

Le rôle des parents : Laisser l'enfant le plus possible faire son apprentissage seul tout en s'intéressant de très très près à ses progrès. Le consoler lors de l'échec tout en lui expliquant que c'est normal d'échouer parfois et que c'est comme ça qu'on apprend : relativiser et rassurer. Donner une explication non culpabilisante lors de l'échec et le féliciter pour ses progrès.

"Mamaïser" l'espace

Mettre des mots sur ce qui pourrait angoisser avant que l'enfant s'aventure seul dans la nouveauté. Ne pas le laisser seul et désarmé face aux découvertes. Faire de l'espace à découvrir un monde rassurant. Nommer les objets, les animaux, le corps, les manifestations naturelles, etc.

Un exemple concret : Lors d'un orage, aller sur le balcon avec son bébé dans les bras. Lui faire un câlin, lui montrer la pluie, les éclairs, compter doucement en attendant le tonnerre, lui nommer chaque chose en lui expliquant que l'on est en sécurité à la maison et que tout va bien. L'enfant ne devrait par la suite pas avoir peur de l'orage.

Au sujet de la propreté :

L'enfant doit devenir propre parce qu'il le désire.

Le forcer à le devenir, c'est le traiter comme un animal domestique, soumis au "NON" > ordre.

Le sentiment de dignité humaine est présent très tôt. Valoriser le fait d'être propre lui donnera envie de l'être. Attention au sentiment de honte lors des échecs (ex : pipi au lit).

Rôle des parents : Soutenir l'enfant dans son désir de propreté et lui enseigner comment faire. Ne pas utiliser de paroles dévalorisantes lors des échecs. Préserver son intimité : pas en public.

Au sujet de l'interdit  :

L'enfant doit savoir qu'il existe des règles qui s'appliquent à tous : interdiction de voler, de frapper, etc.. Et cela pour l'intérêt et la sécurité de tous.

  1. Explication des lois
  2. Prévention : "Attention, nous allons faire ceci, et tu n'auras pas le droit de faire cela, car : ... Et si tu le fais, tu seras puni."
  3. Sanction


Si l'enfant fait pour la première fois une bêtise, il ne connait pas la "règle", il faut la lui expliquer.

Lorsque l'enfant récidive en connaissant la règle, on la lui réexplique et on sanctionne. Il faut que les mots soient validés par les actes, sinon l'interdit reste du "blabla". Donc transgression = sanction.

Même si la transgression est une petite chose, au niveau de l'enfant, c'est une grande chose.

La sanction doit être modulée en fonction de l'âge et de la faute. Elle ne doit pas être humiliante.

Dès que possible, dialoguer : que cherchais-tu en faisant ça? Mon attention? Ton propre plaisir? Une sanction?

Tu seras puni, mais je veux comprendre pourquoi tu as fait ça.

On explique à l'enfant que c'est son acte qui est sanctionné, mais pas sa personne.

L'auteure se dit clairement opposée à la fessée et aux sanctions humiliantes, mais ne donne pas d'exemple du genre de sanction qui lui parait acceptable.

Je fais une petite parenthèse : Suite à d'autres lectures, j'ai vu qu'il vaut mieux tourner cela en terme de "conséquence", plutôt qu'en terme de "punition". La nuance est un peu compliquée dans mon esprit embrumé, je ne sais pas encore comment appliquer ce concept-là. Je trouve qu'à notre époque, les enfants sont capricieux et font un peu tout et n'importe quoi, et je pense qu'à ce niveau-là, la notion de limite est importante, et il faut bien trouver un moyen de faire respecter ces limites.

Etant donné que ma fille n'est pas encore à l'âge des caprices, j'ai encore un peu de mal à m'y projeter. Voila, fin de la parenthèse.

Pour terminer avec le livre "Grandir", j'ai bien aimé cette lecture, je l'ai trouvée intéressante et utile, même si je ne suis pas forcément d'accord avec toutes les thèses énoncées.


NOTE :

(1) Extrait du livre.

 

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Ma petite bibliothèque
commenter cet article
23 juin 2011 4 23 /06 /juin /2011 13:06

DSC02941.JPG

 

 

  " Maman bio" , Claude Didierjean-Jouveau, Martine Laganier  

Je viens d'emprunter ce petit livre à la bibliothèque. Il est agréable à lire, très aéré, avec de très belles images.  

J'ai regretté que certains thèmes ne soient pas un peu plus approfondis. Lorsque l'on a déja quelques connaissances en maternage proximal, ce petit livre ne dit rien de très nouveau.  

Le premier chapitre qui traite de l'allaitement est excellent à mon avis, dans le sens qu'il donne toutes les informations vraiment utiles et importantes sur l'allaitement maternel sans obliger à lire un pavé. Pour les mamans qui veulent allaiter et qui n'ont aucune connaissance, je pensque c'est une très bonne source d'information. On sent très bien que Claude Didierjean est une spécialiste de la question, et membre de la leche league.   

Un des points qui m'a plu dans ce livre, c'est qu'il cite énormément de références de marques et de sites internets au fil des pages. On en trouve dans chaque chapitre, pour trouver du matériel écologique, des produits bio, des renseignements sur tel ou tel sujet. C'est à mon avis un des plus du livre, car il donne beaucoup de pistes pour aller plus loin dans les différents sujets. Il faut évidemment avoir une édition récente pour être sûre que les liens sont toujours d'actualité.  

Parmi les sujets évoqués :  

- l'allaitement maternel  
- les soins au bébé  
- soigner naturellement (homéopathie, médecine par les plantes, ostéopathe etc..  
- réflexion sur le fait de faire vacciner son enfant ou non  
- les produits de nettoyages écologiques  
- communiquer avec son enfant (langage signé etc..)  
- les couches lavables  
- faire de la maison un environnement sain  

Je le conseille à celles et ceux qui souhaitent des informations claires mais sans trop rentrer dans les détails. C'est une très bonne première approche de l'allaitement maternel, du maternage et du "parentage" écologique.   


Photo : Prise par May, juin 2011 (Le livre de la bibliothèque...)    

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Ma petite bibliothèque
commenter cet article
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 14:19

LAPI  

 

"Bonsoir lapinou", livre en tissu avec personnage à déplacer, Lucille Galliot, Vibeke Hoie

 

Encore plus joli que Bonne nuit petit ours , au niveau des dessins, de la peluche et des couleurs.

 

A mon avis, idéal pour le rituel du couché, avec le petit lapin qui termine sa journée tranquillement, et finit dans son petit lit, avec un calin de sa maman. Un vrai petit livre "doudou".

 

L'enfant peut participer en déplaçant le petit lapin. Vendu dans un "éco-emballage". On peut le trouver chez nature et découvertes.

 

Accessoires : le petit lapin à déplacer au fil des pages, une cuillère en tissu pour le faire manger. On peut mettre le petit lapin dans la chaise haute, dans la baignoire et dans son lit. Sa maman lui lit un petit livre dont on peut tourner les pages et avec des images.

 

 

 

LAP2.jpg 

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Ma petite bibliothèque
commenter cet article
17 février 2011 4 17 /02 /février /2011 21:24

 

51BWPQ0881L SS500 

 

"Un jour, c'est sûr, je volerai"‏, Marito Kikuta

 

Un petit livre d'une auteure japonaise, aux dessins très simples, mais très mignons, avec seulement 3 couleurs : noir, blanc, orange.

 

L'histoire montre un petit poussin qui essaye d'apprendre à voler. Le thème central est la persévérance. Malgré la difficulté et son impatience d'y arriver, l'oisillon continue toujours d'essayer.

 

Très intéressant pour expliquer à un enfant les différents apprentissages de tous les jours qu'il doit faire pour devenir petit à petit autonome. Et le fait qu'il est normal que son parcours soit difficile, mais qu'il ne faut jamais se décourager.

 

Car c'est vrai que toutes ces petites choses qui nous paraissent si faciles à réaliser sont pleines de difficultés et de petits échecs transitoires pour les enfants. Comme le fait d'apprendre à marcher, manger seul, etc..

 

Je recommande donc ce petit livre!! :)

 

 

 

 

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Ma petite bibliothèque
commenter cet article
1 février 2011 2 01 /02 /février /2011 22:00

9782754014380

 

 

"L'art de l'allaitement maternel", La Leche League

 

Encore un livre sur l'allaitement maternel que je conseille à toutes celles qui souhaitent allaiter et qui ont besoin de renseignements complémentaires.

 

Il contient de très beaux schémas expliquant comment positionner son bébé au sein.

 

Ce livre apporte une foule de conseils pratiques, avec beaucoup de témoignages de mamans ayant allaité qui parlent de leur vécu en lien avec le thème abordé.

 

Parle également de l'allaitement de longue durée.

 

A savoir : La Leche League est reconnue d'utilité publique en ce qui concerne le soutien à l'allaitement. Il est possible de contacter directement des animatrices de cette association pour recevoir des conseils et du soutien si nécessaire.

 

Les membres de La Leche League donnent parfois des conseils sur la vie en général avec son bébé qui suivent un peu la tendance du maternage. (Comme par exemple au sujet du co-dodo).

 

Personnellement, je n'ai suivi que très partiellement ce genre de conseils, et je pense que chacune fait comme elle le sent. A mon avis, il n'est pas nécessaire de dormir avec son bébé pour pouvoir mener à bien un allaitement de longue durée. (voir : Co-dodo... )

 

Ceci ne discrédite en aucun cas ce livre, que je trouve utile et dans lequel on peut trouver une réponse à la plupart des questions basiques qu'on se pose lorsqu'on allaite.

 

 

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Ma petite bibliothèque
commenter cet article