Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2014 7 12 /01 /janvier /2014 12:39

950742-1180442.jpg

Je n'oublierai jamais les propos d'un de nos chouyoukh, qui nous a dit un jour qu'on ne peut espérer se rapprocher de l'amour d'Allah sans passer par l'amour de notre prophète Mohammed (Paix et bénédictions sur lui.) Il nous a expliqué que l'amour pour notre prophète (PBSL) (1) est la clé pour ouvrir la porte menant vers l'amour d'Allah.

Une de ses paroles qui m'a le plus émue, c'est lorsqu'il nous a dit que l'amour d'Allah et de Son prophète, sallallahou alayhi wa salam, ne sont pas des paroles, mais qu'il faut y goûter... Il nous a donné l'exemple du miel : si quelqu'un n'en a jamais mangé, on peut lui expliquer que c'est sucré, que le miel a une couleur dorée, qu'il a un goût de fleur... Il aura une idée de ce à quoi ressemble le goût du miel. Mais si on lui donne une cuillère de miel à goûter, plus besoin de mots, il sait ce qu'est le miel.

Dans le texte qui suit, ce ne sera, bien évidemment, que des mots... Qu'Allah nous aide dans le cheminement...


Pour développer un peu notre amour pour le prophète Mohammed, sallallahou alayhi wa salam, nous pouvons commencer par lire des récits de sa vie. En effet, peut-on aimer un inconnu? Cela dénote toute l'importance d'apprendre à connaître notre prophète Mohammed (PBSL) et de le faire connaître à nos enfants...

Et finalement, comment ne pas aimer notre messager (PBSL) une fois que l'on apprend qui il était? Au fil de différentes lectures, certains passages m'ont touchée, et je souhaite les partager avec vous. Vous les connaissez peut-être déjà,  ils sont issus de textes connus.

Incha Allah, cela nous inspirera pour parler de lui à nos enfants! :)

Description physique de notre prophète Mohammad (PBSL)  à l'âge de 25 ans (2) :

"De taille moyenne, plutôt mince, il avait la tête assez grande, les épaules larges et le reste du corps parfaitement proportionné. Sa chevelure et sa barbe étaient noires, denses et légèrement bouclées ; les cheveux retombaient à mi-chemin entre les lobes des oreilles et les épaules, et la barbe était taillée à une longueur qui s'accordait à celle des cheveux. Son front avait une noble largeur et ses grands yeux dessinaient de larges ovales protégés par des cils d'une longueur exceptionnelle et des sourcils bien dessinés, légèrement arqués mais qui ne se rejoignaient pas.

Dans la plupart des descriptions les plus anciennes, il est dit que ses yeux étaient noirs, mais un ou deux auteurs mentionnent des yeux bruns, et même brun clair. Il avait un nez aquilin et une bouche large et finement dessinée, qui restait visible malgré le port de la moustache, dont il ne laissait jamais les poils descendre sur la lèvre supérieure.

Sa peau était blanche, mais hâlée par le soleil. En plus de sa beauté naturelle, il y avait sur son visage une lumière - la même que celle qui avait émané de son père, mais plus forte encore chez le fils - et cette lumière se voyait surtout sur son large front, ainsi que dans ses yeux qui étaient d'une remarquable clarté."

A propos de son comportement :

"Ô Toi, le Prophète! Nous t'avons envoyé comme témoin, comme annonciateur de bonnes nouvelles, comme avertisseur." (3) et comme une protection pour les gens simples. Tu es Mon serviteur et Mon messager. Je t'ai nommé al Mutawakkil (Celui qui s'en remet à Dieu) : tu n'es ni grossier, ni rude, ni criard dans les marchés, tu ne réponds pas au mal par le mal, mais tu pardonnes et absous. Dieu ne le rappellera pas à Lui avant d'avoir rétabli la foi chancelante, en amenant les fidèles à professer qu'il n'y a de dieu que Dieu ; et Dieu ouvrira par lui des yeux frappés de cécité, des oreilles frappées de surdité et des coeurs endurcis.

Abdullah Ibn Salam et Ka'b al Ahbar rapportent une Tradition similaire. Il est dit dans la version transmise par Ibn Ishaq :

"Il n'est ni criard dans les marchés, ni disposé à la turpitude, ni teneur de propos obscènes. Je le voue à tout ce qui est beau. Je lui accorde tous les beaux caractères. J'institue chez lui la sérénité comme habit, le bien comme signe distinctif, la crainte révérencielle comme conscience, la sagesse comme entendement, la véracité et la fidélité comme seconde nature, le pardon et le bien comme caractère, la justice comme comportement, la vérité comme Loi, la rectitude comme guide et l'Islam comme religion. Je loue son nom. Je guide par lui après l'égarement. J'initie par lui après l'ignorance. J'élève par lui après l'abaissement. Je nomme par lui après la dénégation. Je perpétue par lui après la pénurie. J'enrichis par lui après l'indigence. Je rassemble par lui après la division. Je rapproche par lui des coeurs opposés et des communautés divisées, et Je fais de sa nation la meilleure nation donnée aux hommes."

...

Il exécutait dans sa maison les tâches des serviteurs et se montrait digne en public au point que rien n'apparaissait de ses membres et que ceux qui le fréquentaient paraissaient graves. Il parlait à ceux qui le fréquentaient le langage qu'abordait le premier d'entre eux, s'étonnait de ce qui les étonnait et souriait devant ce qui les faisait sourire. Son attitude affable et son équité embrassaient tous les hommes et il ne s'emportait pas devant la colère. (4)   
  

" Le prophète (PBSL) enseignait à ses compagnons, travaillait avec eux, vivait au milieu d'eux, leur demandait conseil, les écoutait, s'asseyait où il trouvait une place vacante, à tel point que celui qui venait le chercher ne le reconnaissait pas et demandait : "lequel de vous est Muhammad?"" (5)
  

" A la même époque, d'autres révélations vinrent souligner la différence importante qui existait entre le Prophète et ses disciples. (...) "Ô vous qui croyez, ne pénétrez pas dans les maisons du Prophète pour y prendre un repas sans attendre qu'il ait été préparé, à moins que la permission ne vous ait été donnée. Mais lorsque vous aurez été invités, entrez, et quand vous aurez été nourris, dispersez-vous sans vous attarder à des conversations familières. Cela serait gênant pour le Prophète et il aurait honte de vous le dire ; mais Dieu n'a pas honte de la vérité" (6).

De tels préceptes étaient nécessaires en raison même du grand amour que ses disciples lui portaient et de leur désir de se trouver en sa présence aussi longtemps et aussi souvent que possible. Ceux qui étaient près de lui avaient toujours de la peine à s'en séparer. Et comment aurait-on pu les blâmer de vouloir rester auprès de celui qui, lorsqu'il s'adressait à quelqu'un, lui accordait une attention et une présence si complètes que l'homme pouvait fort bien s'imaginer pouvoir prendre des libertés qui auraient été refusées à d'autres ; lorsque le Prophète tenait la main d'un interlocuteur, ce n'était jamais lui qui retirait la sienne en premier.

Tout en protégeant le Prophète, la Révélation introduisit à ce moment-là un nouvel élément liturgique grâce auquel les fidèles purent exprimer au Prophète leur amour et bénéficier de son rayonnement spirituel sans lui imposer indûment leur présence : "En vérité Dieu et Ses anges prient pour le Prophète. Ô vous qui croyez, appelez sur lui des prières et des salutations de paix." (7) Peu de temps après la révélation de ce verset, le Prophète dit à un de ses Compagnons : "Un Ange est venu vers moi et m'a dit : "Personne n'invoque sur toi des bénédictions une seule fois sans que Dieu invoque sur lui des bénédictions par dix fois". (8) " (9)

A propos de son équité :

En ce qui concerne l'opinion sur les questions du règlement des affaires et des différends des hommes, de la connaissance de celui qui est fondé et de celui qui est fautif et de la distinction du bon du mauvais, (...) la parole du prophète (PBSL) : "Je ne suis qu'un être humain. Vous portez vos différends devant moi. Il arrive que l'un de vous soit plus convainquant dans ses preuves et ses arguments que son adversaire. Ainsi, je décide en sa faveur selon ce qui m'arrive d'entendre. Mais, celui en faveur de qui je décide en lui accordant une quelconque partie du droit de son frère ne doit rien lui prendre, car je ne coupe pour lui qu'une tranche du Feu." Ce hadith nous a été transmis par le faqih Abu al Walid - que Dieu le prenne en miséricorde - d'après une longue chaine de transmetteurs qui remonte jusqu'à Zaynab Bint Umm Salama.

Il est dit dans la version que rapporte al-Zuhri d'après Urwa : "Il arrive que l'un de vous soit plus éloquent que son adversaire. Aussi je pense qu'il est véridique et je décide en sa faveur." (4)

Les textes sont nombreux et accessibles. Cet assemblage de paroles n'est qu'une petite goutte dans un océan immense.

Ya Habibi, ya Mohammed...  Salallahou alayhi wa salam. (10)





Notes :

(1) : Paix et bénédictions sur lui.
(2) : Description issue du livre : "Le prophète Muhammad, sa vie d'après les sources les plus anciennes", de M. Lings, traduit par J-L. Michon.
(3) : Coran, sourate XXXIII, verset 45 
(4) : Extraits de "Ach-chifa, sur la reconnaissance des droits de l'élu Mohamed", de Al-qadi Iyad.
(5) : Extrait de "Connaître l'Islam", de Ali Tantawi. 
(6) : Coran, sourate XXXIII,  verset 53
(7) : Coran, sourate XXXIII, verset 56
(8) : Hadith rapporté par Abd Allah ibn Abd ar Rahman ad Darimi,  XX, 58
(9) : Extrait de l'ouvrage cité ci-dessus, de M. Lings.
(10) : Dans le sens : "Ô Mohammed, mon bien aimé... Paix et bénédictions sur lui." 

Partager cet article

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Eveil à la foi
commenter cet article

commentaires

Camille 21/01/2014 14:37

Salam alaykoum!!
J'aiiime!
Dans la foulée, y aurait il des livres pour enfants sur le Prophète alaihi salatou wa salam?
Barak Allahu fiki

unbebebienreel.over-blog.com 21/01/2014 14:51



Wa alaykoum salam! :)

Barakallahou fiki! En ce qui concerne les livres pour enfants sur le prophète Mohammad, salallahou alayhi wa salam, pour le moment, je n'ai pas encore vraiment trouvé ce que je cherche.

J'en ai un qui parle de l'enfance du prophète salallahou alayhi wa salam, et qui met en avant l'amour que les gens lui portaient. Il s'agit de "Le prophète tant attendu", de Nurefsan Caglaroglu
(un turc, je n'ai pas l'alphabet exact pour retranscrire...) Mais ce livre est un peu mal traduit, je pense, le texte est un peu lourd, et ce sont des animaux qui parlent, du coup, ça gâche un
peu.

Je cherche encore, si tu en trouve un bien, je suis preneuse!! :)