Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 juin 2013 6 15 /06 /juin /2013 14:09

P1100546.JPG

Il y a quelques jours, nous avons mangé une soupe à base d'une délicieuse courge butternut bio.

En la préparant, j'ai vidé (comme toujours) le centre du fruit qui contient les pépins et des fibres. Ma petite fleur aime bien les récupérer. En général, je la laisse jouer un peu avec le tout pendant que je termine de faire la cuisine. Je lui donne de petits récipients et elle fait différentes manipulations, transvasements, etc...

Je l'ai vue observer une graine, et elle m'a demandé : "C'est une graine de potiron?"

Et c'est comme si je la suivais mentalement en train de faire le lien avec l'histoire "La famille souris et le potiron". Dans ce livre on observe la célèbre famille souris (1), en train de semer une graine de potiron. L'histoire montre la croissance de la plante, de l'éclosion à la récolte du fruit, en passant par la floraison, la pollinisation, etc...

famille-souris.jpg

En voyant l'air songeur de ma fille, je me suis demandé s'il serait possible de faire germer une ou deux des graines de la courge que je venais de vider, histoire de mettre en pratique ce qu'on avait lu.

Une petite graine... un petit rêve!

La courge étant bio, j'avais bon espoir que les graines soient fertiles. Vous le savez certainement, des filiales du type Monsanto et Syngenta n'hésitent pas  à jouer les apprentis sorciers et à manipuler les gènes, histoire de rendre les graines issues des fruits et légumes stériles. Cela dans le but d'augmenter leurs ventes, et d'empêcher les cultivateurs de réutiliser leurs graines. Le bio reste donc une valeur sûre à tous les niveaux, je trouve.

Pour vérifier si une graine est fertile ou non, un coton imbibé d'eau sert de catalyseur et on peut facilement évaluer au bout de quelques jours si la graine germe ou non.

C'est ce que nous avons fait...

En quelques jours, les deux graines avaient germé! C'était vraiment une grande joie de voir une petite tige verte un peu duveteuse émerger de sous le coton! C'est fou.. Pourquoi se complique-t-on tellement la vie? La vie, en vérité, c'est si simple..  

On achète énormément de choses, alors que dans la simplicité il y a tellement de facilité et de beauté... Une seule courge contient tellement de graines.. Que se passerait-il si toutes germaient? Combien de gens de la famille, de voisins et d'amis pourraient en manger?

Evidemment, il y aurait des pertes. Et malheureusement, nous n'avons pas de jardin. "Juste" un balcon en pleine ville. (C'est déja pas mal!) Les rêves de courges s'arrêteront donc à deux.

Cette année, sur le balcon, nous avons une dixaine de plants de tomates cerise qui ont repoussé tous seuls. De petites tomates mures étaient restées en surface de la terre pendant l'hiver, et les graines ont germé au printemps. - Gratuit !

Nous avons trouvé des petits pois germés dans une cosse en cuisinant. Semés. Sur les 4, maintenant nous avons deux plants qui grimpent, qui grimpent! - Gratuit ! (Bon, je sais, même si on arrive à avoir des fleurs puis des cosses de petits pois, on n'ira pas bien loin avec seulement deux plants.. ;))

Et maintenant, nous avons deux bébé plants de butternut. - Gratuit !

Un peu de simplicité...

Du coup, je me dis qu'on achète des fruits et des légumes qu'on pourrait facilement cultiver soi-même. Par exemple, les tomates cerise, c'est facile, même si on n'a qu'un balcon...

Et pour ceux qui ont un jardin... Quelle belle potentialité d'avoir de bons légumes, bios, cultivés avec amour et soin...

Les graines coûtent tellement peu...

Pour participer à une action engagée et de plus grande portée, on peut également acheter des graines chez l'association kokopelli , militant pour la fertilité des graines, la biodiversité et qui donne gratuitement des semences fertiles à des paysans dans le besoin.

Et pourquoi ne pas récupérer les graines directement dans les fruits et légumes?? C'est vraiment facile... Il suffit que la graine germe.

Au final, même si on ne pourra pas se passer d'aller acheter des fruits et des légumes, à cause d'une production personnelle tout de même très limitée, c'est toujours ça de pris!!

Un minuscule pied-de-nez!

Un petit geste de rien du tout, pour échapper de façon ponctuelle aux habitudes et aux normes déviées que nous donne la société de consommation... Et faire un minuscule pied-de-nez à Monsanto et compagnie...

Quelle joie que de pouvoir observer toute la croissance d'une plante.. Une graine qui germe, c'est tellement beau! Les petites pousses à peine sorties, bébés plantes en devenir, d'un vert si lumineux et si tendre, avec une tige encore légèrement duveteuse, quelle beauté dans la nature!! Et quelle vitalité Dieu a mis dans la croissance...

Voir un bourgeon, un bouton de fleur... Installer des larves de coccinelle pour faire la chasse aux pucerons..  Observer la fleur éclore, et le ballet des abeilles et autres pollinisateurs en train de faire leur merveilleux et délicat travail... Savoir qu'il y a des ruches pas loin dont le miel sera en minuscule partie issu de chez nous.. Apercevoir un fruit qui prend forme.. Le voir changer de couleur et le cueillir à maturité... Récupérer encore des graines, pour l'année prochaine!

L'illusion provisoire d'avoir un petit espace personnel quasiment autogéré et indépendant de la surconsommation... Un minuscule petit rêve. Une toute petite joie. Une sensation de liberté!

Macha Allahou kan, wa ma lam yacha, lam yakoun (2)


Vous aimerez peut-être : J'en ai la tête qui tourne parfois...


Notes :

(1) : La famille souris et le potiron, de Kasuo Iwamura
(2) : Ce que Dieu veut est, et ce qu'Il ne veut pas n'est pas.

Partager cet article

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Mon enfant grandit
commenter cet article

commentaires

Myrrhe Yam 21/06/2013 11:08

Un article tout plein de fraîcheur, c'est vrai. Et quelle joie aussi de partager une telle expérience avec son/ses enfant(s)! Leur permettre, tout jeunes, de comprendre et surtout de s'émerveiller
des prodiges de la Nature : un beau cadeau à leur faire. Les graines qui germent dans la terre germeront aussi en eux.

unbebebienreel.over-blog.com 21/06/2013 13:21



Comme tu dis, j'espère que ces graines germeront en eux, oui! :)



la sorcière 17/06/2013 23:02

J'allais parler du problème stable ou pas stable, mais tu en as toi même parlé.

Enfin, je me demande si une espèce instable c'est dramatique : ça aura peut être pas la même forme, le même goût, mais bon.

C'est une jolie expérience. J'ai fait cette expérience plusieurs fois avec mon fils et je me suis prise à rêver. Mais je suis une jardinière pourrie de chez pourrie. (Genre à rater une culture de
courgette -_-). C'était tellement frais comme article. On devrait tenter l'expérience au moins pour une espèce et qui sait si un jour on se retrouvera pas à la tête d'un super potager !

unbebebienreel.over-blog.com 18/06/2013 15:43



Oui, je pense que si on aime les tomates d'une façon générale, stable ou instable, ça devrait aller. A moins de tomber sur une variété très acide, je pense qu'on peu de chance d'être vraiment
déçu.. :)

Jusqu'à maintenant, moi non plus je n'étais pas une très bonne jardinière, surtout parce que je n'aimais pas ça et que je n'y prenais pas beaucoup de temps. Mais cette année, je suis vraiment
complètement enthousiasmée, c'est différent. :)



Emilie Oum Kalthoum 17/06/2013 15:39

Assalam aleykom

Je trouve cet article plein de fraîcheur et d'espoir, ma sha Allah.
Pour les tomates cerises, tu n'as vraiment rien fait ???
Franchement, ça m'intéresse ! En fait, tu as juste laissé des tomates "pourrir" sur de la terre ? Explique-moi car ma fille et moi on en raffole ^^

unbebebienreel.over-blog.com 17/06/2013 15:47



Wa alaykoum salam!

Barakallahou fiki!

Effectivement, pour les tomates cerises, nous n'avons vraiment rien fait, mais nous avons eu plusieurs chances :

1.) Nous avons eu une espèce de tomates cerise "fertile" et stable (c'est-à-dire que les nouveaux plants donnent les mêmes tomates, ce qui n'est pas sûr à tous les coups).
2.) Notre balcon est orienté sud et protégé du vent, ce qui évite des températures trop basses dans la terre. (si c'est trop froid, les graines ne survivent pas toujours.)

Donc les petites tomates qui pourrissent sur la terre permettent aux graines de se semer toutes seules. C'est la deuxième année de suite qu'on fonctionne comme ça, l'année passée c'était une
vraie surprise.

Incha Allah, vous allez aussi devenir auto-produits en tomates cerise! ;)