Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 23:02

BB

 

 

UN PEU DE THEORIE :

Le cycle d'une femme est composé de trois parties: 

a.)  La phase avant l'ovulation = phase folliculaire
b.)  L'ovulation
c.)  La phase après l'ovulation = phase lutéale 

 - Pendant la phase folliculaire, la température fait environ 36.8 °C. (Cela dépend d'une femme à l'autre). La température reste à peu près constante. Les femmes qui ont des cycles longs ont une longue phase folliculaire.

- Le jour de l'ovulation, il peut y avoir une petite baisse de température, mais ce n'est pas toujours le cas.

- La phase lutéale débute le jour qui suit l'ovulation. La température augmente d'environ 0.4 °C, donc si à la base la température moyenne était de 36.8, cela passe à 37.2. Cette phase ne varie pas beaucoup dans sa durée : entre 10 et 17 jours avant les règles. (Le plus souvent, 14-15 jours.)

L’ovulation a lieu théoriquement quatorze jours avant la date des prochaines règles. C'est-à-dire 14 jours après le premier jour des dernières règles si le cycle est de 28 jours, 16 jours après si le cycle est de 30 jours etc.
Mais cette date est toute théorique, et l’ovulation peut parfois survenir à un autre moment. Cette imprécision est encore plus forte quand les règles ne sont pas parfaitement régulières, ce qui est le cas pour la majorité des femmes.

La durée de vie des gamètes : les spermatozoïdes survivent dans le corps de la femme 3 à 5 jours, l’ovocyte 12 à 48 heures. Une fécondation est donc possible si un rapport a lieu avant l'ovulation, les spermatozoïdes attendant gentiment dans la trompe l'arrivée de l'ovule. (1)


METHODE DES TEMPERATURES :

En théorie, pour faire une courbe de température fiable, il faut prendre sa température d'une façon bien précise :

1.) Par voie rectale, toujours avec le même thermomètre
2.) Avant même de se lever du lit
3.) Toujours à la même heure.

Je trouve ces trois conditions un peu contraignantes. Personnellement, je n'en ai respecté aucune. On peut les éviter, mais il faut procéder tous les jours de la même façon. Voici quelques astuces pour contourner ces conditions, tout en ayant au final une courbe tout de même fiable : 

1.) Il est possible de prendre la température par voie buccale, sous la langue, à condition de le faire le plus vite possible au réveil, et ne rien manger ou mettre dans la bouche avant le thermomètre. Et celui-ci doit être tous les jours le même. 

2.) Je ne pouvais pas prendre ma température au lit, parce que le bip bip du thermomètre dérangeait BarbeDrue (mon homme). Donc je me levais le matin et je filais directement à la salle de bain. Je m'asseyais sur le rebord de la baignoire, et je prenais ma température.

L'important, c'est de procéder tous les jours de la même façon.

3.) A cause de mes horaires de travail irréguliers, je ne pouvais pas me lever tous les jours à la même heure, sinon, ça m'aurait obligée à me lever tous les jours vers 5h du matin, et je n'étais pas très motivée pour ça.

Ce qu'il faut savoir, c'est que la température du corps varie selon les heures de la journée. Vers 5h du matin, c'est le moment où notre température corporelle est la plus basse. Ensuite, le corps se réchauffe, et gagne environ 0.1 °C par heure.

Pour résumer : si je prends ma température à 5h et qu'elle est à 36.4 °C, à 6h, elle sera passée à 36.5°C, puis à 7h, 36.6°C, etc.. Il suffit de rajouter ou de diminuer de 0.1 °C par heure de différence. 

J'avais choisi comme heure de référence 9h. Donc quand je me levais à 5h, je rajoutais 0.4 °C à la température avant de l'inscrire dans le tableau. Et quand je me levais à 9h, je gardais la température telle quelle.


Comment faire sa courbe :

Il vaut mieux noter directement la température sur un petit papier, sinon, on risque très facilement de l'oublier. (On est généralement encore vaseuse au moment où on la prend..)

Il existe plusieurs sites qui permettent de faire sa courbe de température directement en ligne, simplement en entrant chaque jour la température sur un tableau. Cela évite de se prendre la tête à faire soi-même le tableau. (par contre, je conseille de noter quand-même quelque part les températures au cas où le site beugue, pour ne pas tout perdre.

http://www.mamanandco.fr/ovulation/courbe-temperature-detection.php

 

 

courbe-temperature-ovulation



J'avais fait mes courbes sur ce site et je le trouve très bien. 

Le mieux, c'est de faire des calins deux jours avant l'ovulation, ou un jour avant, ou le jour même. La courbe ne peut pas "prédire" l'ovulation, puisque la température ne monte qu'après. Mais elle peut montrer qu'une ovulation a eu lieu. Et puis, si des symptomes apparaissent quelques jours avant l'ovulation, ou le jour même, cela peut aider à se repérer pour les cycles suivants. 

OBSERVATION DU COL DE L'UTERUS :

 

* col bas, dur (comme le bout du nez), fermé au début du cycle
* col haut, mou (comme une fraise), ouvert au moment de l'OVULATION (on peut sentir une petite fossette)
* col bas, dur, fermé immédiatement après l'ovulation

Pour récapituler : Col haut, mou et ouvert : c'est le moment de s'y mettre!! :)

 

OBSERVATION DE LA GLAIRE CERVICALE :

Pour cela, il faut toucher le col de l'utérus avec un ou deux doigts.

Après les régles : Pas de glaire
Semaine qui suit : Glaire visqueuse et collante : empêche les spermatozoides d'entrer dans l'utérus
Approche de l'OVULATION : Glaire claire, élastique (peut être étirée entre deux doigts. : PIC DE FERTILITE (les spermatozoides peuvent passer!!)

Stades de glaire :

1.) Pas de glaire
2.) Glaire crémeuse
3.) Glaire aqueuse (mouillée)
4.) Glaire filante (comme du blanc d'oeuf) = OVULATION PROCHE!!

 

NOTE :

(1) Informations en partie issues du site atoute.org

Partager cet article

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Fertilité
commenter cet article

commentaires