Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
17 juin 2011 5 17 /06 /juin /2011 13:05
 
 breve12213a
 
Les couches usagées produiront bientôt de l'énergie! (1)

  
Selon l'étude Modecom 2008 de l'ADEME, un bébé aurait besoin de 6 000 couches sur ses 2 premières années en moyenne, soit chaque année en France, 1 million de tonnes de couches culottes jetées, or ces déchets ne sont pas absolument recyclés !
 
Avec les lingettes et autres mouchoirs en papier, les couches font partie de la catégorie de déchets appelée «textiles sanitaires» dont la part ne cesse d’augmenter dans les poubelles.
Aujourd'hui, ces textiles sanitaires représentent 34 kilos jetés par habitant chaque année, soit 9% des déchets ménagers.

Faisant suite aux engagements du Grenelle de l'Environnement concernant l'émergence d'un marché de recyclage des couches usagées, Suez Environnement en association avec la Direction des Grands Projets de sa filiale SITA, a engagé un programme de recherche visant à évaluer le potentiel de valorisation des couches. Ce programme de 340 000 euros a ainsi reçu le financement de l'ADEME à hauteur de 40% dans le cadre de l'appel à projets éco-industries organisé en 2009.

A travers ce programme de recherche baptisé « Happy Nappy », le Groupe a développé un pilote capable de recycler les couches.

C'est au CIRSEE, Centre de Recherche et Développement de Suez Environnement, qu'est menée la phase de recherche à l'échelle laboratoire permettant de confirmer les hypothèses sur la faisabilité industrielle du procédé, ses bénéfices sur l'environnement et sa validité technique et économique.

Le programme de recherche consiste dans un premier temps, à tester un pilote qui sépare et isole les différents composants de la couche et dans un second temps, d'évaluer le potentiel de valorisation énergétique et matière des éléments qui composent les couches.

La première phase du pilote est basée sur le broyage des couches usagées afin d'isoler les différentes matières qui la composent : les plastiques 10 à 20%, les polymères Super Absorbants (SAP) 5 à 10%, les fibres 10 à 20% et les déchets organiques (matières fécales et urines) 50 à 70%. Ce n'est qu'une fois séparées et isolées que ces différentes matières pourront être recyclées

L'hypothèse de recyclage des couches repose sur une triple valorisation :


- Production d'énergie, grâce au biogaz issu des déchets organiques
- Production de matières recyclées à travers le recyclage des plastiques
- Production de compost à partir des restes des déchets organiques

Le principe de valorisation des couches est basé sur la co-digestion, c'est à dire le mélange et la fermentation accélérée des déchets organiques des couches usagées avec les boues issues des eaux usées des stations d'épuration de Lyonnaise des Eaux. C'est la co-digestion qui fournira le biogaz.

Les équipes du CIRSEE et ses partenaires - INRA Narbonne, APESA2 - experts en méthanisation ont validé le process de séparation des couches, la qualité des matières produites et celle du biogaz. Aujourd’hui, l'ENSAT3 spécialisé dans la valorisation biologique, travaille à la conformité réglementaire du compost.

« La création et les résultats positifs de ce pilote illustrent parfaitement les synergies qu'offrent les métiers des déchets et de l'eau. Et c'est la mise en commun de nos technologies et de nos installations qui permet d'envisager la création d'une nouvelle filière de valorisation ! » se réjouit Jean-Louis Chaussade, Directeur Général de Suez Environnement.

 

 

 

 

Article en lien : Test de couches jetables biodégradables

 

 

 NOTE :

 

 

 
(1) Article paru le 16 juin 2011 sur enerzine.com 

Partager cet article

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com
commenter cet article

commentaires