Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 septembre 2011 3 28 /09 /septembre /2011 14:05

Pour-une-naissance-sans-violence 

 

"Pour une naissance sans violence", Frederick Leboyer

Frédérick Leboyer est gynécologue et obstétricien français, qui a exercé dans une clinique parisienne dans les années 70 (entre autre).

Ce livre a été écrit en 1974. Il s'agit d'une époque pas si lointaine, où l'on croyait encore que les bébés n'avaient pas de sensation.

Par exemple, à la naissance, on tenait le bébé par les pieds, pendu la tête en bas, et on lui tapait dans le dos pour qu'il crie. Et on pensait que c'était un bon signe de vitalité s'il criait fort.

On opérait les nouveaux-nés sans anesthésie.

On pensait que les bébés étaient sourds, aveugles, sans sensation et sans sentiment de peur par exemple.

Ce livre était donc révolutionnaire à l'époque où il a été écrit. Aujourd'hui, certains points évoqués paraissent des évidences, mais c'était loin d'être le cas à ce moment-là.

Le style d'écriture est assez spécial, avec parfois des "envolées" lyriques, ça change de ce qu'on a l'habitude de lire actuellement. Ca ne m'a pas vraiment dérangée, on sent bien l'esprit de l'époque, le côté un peu coloré influencé par le mouvement hippie, et surtout, la passion et l'engagement de l'auteur dans ce qu'il décrit.  

J'ai bien aimé ce qu'il dit de l'accouchement idéal selon lui :

  • Lumière douce.
  • Sons doux, gestes doux pour accueillir l'enfant. 
  • Attendre que le cordon ombilical ait arrêté de pulser pour le clamper et le couper, afin d'adoucir le passage à la respiration pulmonaire.
  • Poser le bébé directement sur le ventre de la mère avant de lui faire des examens qui peuvent attendre.

Je vais citer un passage que j'ai particulièrement aimé :

Ce bébé, ce n'est pas un jouet, une parure. C'est un être qui leur est confié.
Puissent les femmes comprendre, sentir :

"Je suis sa mère"
Et non :
"C'est mon enfant" .

Partager cet article

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Ma petite bibliothèque
commenter cet article

commentaires