Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 avril 2013 5 05 /04 /avril /2013 15:12

nuageux.jpg
Avertissement : les sensations que je décris ici sont les miennes, ce texte est donc subjectif.  En effet, d'une femme à l'autre la douleur est vécue différemment. Cela peut tout de même vous donner une petite idée de ce que l'on ressent lors d'une contraction utérine. :)
   
Des contractions non douloureuses...

Quand j'étais enceinte, il m'arrivait souvent d'avoir des contractions non douloureuses. Le moment où je les sentais le plus précisément, c'était lorsque j'étais couchée. Souvent la nuit, ou pour la sieste. L'utérus étant un muscle, il est tout à fait normal d'avoir des contractions au cours de la grossesse, tant qu'on n'en a pas beaucoup plus de 10 par jour. 

La journée, je ne les remarquais pas toujours. Parfois, je sentais mon ventre se contracter, un peu comme si le bébé remontait, et voyais la peau de mon ventre (les parois de l'utérus, en fait) se coller au plus près du bébé, ce qui donnait l'impression d'être moins "volumineuse".

Souvenir :

C'est la nuit. Je suis allongée sur le côté gauche, en train d'essayer de trouver le sommeil. Soudain, je sens mon artère jugulaire qui se met à pulser de plus en plus intensément. Je la sens physiquement dans mon cou, comme si on tapotait dessus avec la pulpe d'un doigt, et je l'entends aussi. C'est le signe qu'une contraction arrive. J'attends. Ca y est. Mon utérus commence à se contracter. Petit à petit, il se moule tout autour de mon bébé. Les pulsations sont au plus fort, j'entends le rythme de mon coeur dans ma gorge. Ma respiration est un peu plus profonde. Mon ventre est très dur au toucher. Quelques secondes passent. Les pulsations se calment. Mon ventre se détend. La contraction est passée.

Et des contractions douloureuses!

Souvenir :

BarbeDrue me regarde. Juste après la contraction, il me demande : « Ca fait quoi comme sensation? »

Eh bien... C'est comme des douleurs de règles, mais en beaucoup plus intense... Forcément, le pauvre, il ne sait pas ce que c'est, les douleurs de règles... ;) J'imagine qu'on pourrait faire un parallèle avec une bonne gastro?

Mon ventre se serre. D'après ma sage-femme, les contractions partent du col utérin et remontent le long de l'utérus, de façon à favoriser l'ouverture du col.

Mais je les ressens comme si elles partaient du haut. Je sens mon ventre sous mes seins qui s'abaisse, et tout mon ventre se serre en direction du nombril, puis du pubis.

Lorsque l'utérus commence à se contracter, je n'ai pas tout de suite mal. Plus mon ventre se serre et me semble descendre, plus cela irradie. C'est une douleur lumineuse. Elle est électrique, elle me serre, et on dirait qu'un couteau s'enfonce dans mon ventre. La douleur descend, elle devient vive et localisée entre mon nombril, mon pubis, mes fesses, mon vagin, tout autours de mon col utérin. On dirait que la douleur descend tout le long de mon ventre, comme un liquide métallique coulerait pour se concentrer vers le bas. J'ai mal!

Ca dure un petit moment. Et puis, tout s'atténue, mon ventre se détend et remonte lentement, la douleur disparait graduellement comme elle est venue.


Les premières contractions du travail sont moins intenses, moins longues et moins rapprochées. Plus le temps passe, plus ça se corse...

Les heures passent ...

Dernières contractions, le bébé est presque là...

A chaque contraction, je hurle mais j'ai l'esprit ailleurs, je ne pense à rien, je ne m'entends même pas. J'ai l'impression d'être loin, très loin, je ne sais même plus si c'est une douleur ou si mon corps ne m'appartient plus. Impossible à décrire : je suis complètement déconnectée.

Je suis accroupie. Le bébé arrive. La sensation de poussée est forte, je sais instinctivement quoi faire. Je pousse en hurlant. Je sais que je hurle, mais je n'entends rien. Je ne vois rien. Mes yeux sont-ils fermés, ouverts? Je ne sais pas. La douleur s'atténue lors de la poussée. Je pousse encore à plusieurs reprises très efficacement, je ne sais même plus trop combien de fois.  

Le girafon tombe doucement entre mes jambes, légèrement retenu par la sage-femme... J'ai déjà tout oublié. Je sors de mon état second. Doux retour à la réalité que de croiser le regard de ce tendre bébé qui vient tout juste d'arriver au monde.

Reste la douleur du périnée et la sortie du placenta. Ce n'est rien par rapport à ce qui vient de se terminer. Mais c'est bizarre, j'ai oublié toute la douleur passée, et j'ai l'impression que ce "petit rien" est plus aigu, plus douloureux... Je supporte en silence la délivrance.

J'ai crié, j'ai hurlé, j'ai fait des bruits étranges? Ca avait l'air si terrible que ça? C'est BarbeDrue qui m'en parlera plus tard, moi je ne me souviens de rien. J'en garde un souvenir ému et heureux.


PHOTO : Catherine Egloffe

Partager cet article

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Accouchement sans péridurale
commenter cet article

commentaires