Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2011 1 21 /02 /février /2011 14:29

chat ordi

 

Il y a un peu plus de deux ans (déja!!), BarbeDrue n'était pas encore prêt à avoir un bébé. Un jour, à la fin de mon service, je discutais avec trois de mes collègues. Amélie, sage-femme, Sandra, infirmière et Lily, auxilliaire en puériculture (1).  

Nous parlions du désir d'enfant, alors que notre homme ne voulait pas tout de suite.  

Toutes les trois étaient aussi passées par là. A ce moment-là, Sandra avait une petite fille de 2 ou 3 ans, Amélie commençait les essais bébé, et Lily était enceinte de quelques mois.  

En gros, voila ce qu'elles m'ont dit clairement :

Les hommes (à part de rares exceptions), ne sont jamais prêts pour être pères. Il ne faut pas attendre d'un homme qu'il vienne un jour en disant :  

"Ca y est, je suis prêt, on peut faire un bébé."  

Sinon, on peut attendre longtemps.. Il faut lui en parler tout le temps. Lui mettre la pression. Lui répéter régulièrement qu'on veut un bébé, et très vite.  

Elles m'ont chacune raconté leur parcours :  

Sandra est tombée enceinte par accident, puis a fait une fausse couche. C'est à ce moment-là que son homme s'est rendu compte qu'il voulait un enfant, et suite à cela, ils ont commencé les essais bébé.  

Lily a tellement mis la pression à son homme qu'il lui a dit qu'il se lancerait avec elle si elle le laissait tranquille pendant une année. Du coup, elle n'en a plus reparlé, et un an plus tard, ils se lançaient dans les essais bébé.  

Amélie a eu son homme à l'usure. Elle m'a dit :  

"Si un jour un oui se profile, ce sera un petit oui. A ce moment là, c'est pas grave, on le prend, et on s'y met. D'autre part, quand le oui arrive, il ne faut pas montrer trop sa joie. Sinon, l'homme risque de se rebiffer. Et puis, une fois que le oui a été obtenu, on n'en parle plus, on agit."

Bref, c'est une vision très pragmatique des choses. Je ne voyais pas vraiment ca comme ça au départ, mais il faut admettre que ca parait parfois un peu vrai, surtout en ce qui concernait BarbeDrue a ce moment-là...  

Il y avait déja un moment que je mettais la pression sur lui. On a même pris un chaton pour me faire patienter.. Un mignon bébé chat, tout doux, tout ronronnant, tout chaud. Chouette!! Mais assez rapidement, j'ai recommencé à lui mettre la pression..  

A ce moment-là, on était dans une période où il n'arrêtait pas de me donner des échéances :    

- Finis tes études. > Je les ai finies.  
- Il faut d'abord qu'on habite ensemble. > C'était chose faite dès la fin de mes études.  
- Trouve un boulot. > J'en ai trouvé un.  
- Travaille déja quelques temps. > Ok, c'était fait aussi. 
- Il faut que je passe le permis de conduire avant. > Mais il n'allait jamais s'inscrire à l'auto-école..  
- Tu es trop déprimée depuis que tu es venue à Paris.. > Bon, c'est vrai qu'il m'a bien fallu un an d'adaptation.

Bref. J'ai décidé de passer à un stade supérieur de la pression : J'ai arrêté ma contraception en le lui disant, et en lui demandant de s'en charger lui-même.. Et je lui ai dit clairement que je ne voulais plus entendre parler d'échéance.  

Ne voyant aucun résultat dans les mois suivants, j'en ai eu assez des prises de têtes avec BarbeDrue. Je lui ai fait de petits plats. Des gateaux. Et puis, j'ai un peu lâché la pression. J'ai décidé d'être un peu plus cool au sujet des essais bébé, d'arrêter d'en parler sans arrêt, d'avoir un peu plus d'humour.  

Et finalement, peu de temps après, il s'est senti prêt !  Donc, pour conclure, je crois que la douceur vaut mieux que la pression..  

NOTE :  

(1) Par discrétion, j'ai changé les prénoms de mes collègues.  

Photo : prise par May, en 2009, au salon  

Partager cet article

Repost 0
Published by unbebebienreel.over-blog.com - dans Désir d'enfant
commenter cet article

commentaires

Loulouute 20/09/2013 16:48

Toujours compliqué ces hommes !!
De mon côté c'est lui qui en a parlé en premier, mais je n'étais pas prête. Lorsque je lui ai fait savoir que j'étais prête environ 1 an après, il m'a "testé" pour savoir si ce n'était pas un genre
de caprice... j'en parlais trop il a trouvé ça louche !
Je me suis calmée, et un jour j'ai proposé de stopper la pilule, il m'a dit ok.

unbebebienreel.over-blog.com 20/09/2013 21:27



Oui... Je crois que les relations hommes/femmes sont toujours un peu compliquées, tout comme les relations humaines en général!! ;)

C'est bizarre qu'il ait voulu te tester, alors qu'il était prêt en premier (à sa place, j'aurais sauté direct sur l'occasion, mais je pense que les hommes et les femmes fonctionnent effectivement
différemment).

Mais bon, au final, vous avez réussi à vous mettre d'accord, c'est l'essentiel!